Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la philosophie éditoriale de ce blog !!

Je me suis décidé à créer un espace pour les honnêtes hommes et femmes pour évoquer les sujets qui peuvent aider à « développer des belles âmes, des êtres vivants au dessus de la vase et qui développent des influx joyeux et porteurs autour d’eux ».

  • Développer l’art de la conversation avec naturel, bonnes manières, politesse, courtoisie, galanterie et profondeur…
  • Choisir parmi les connaissances et les faits ceux qui peuvent nous éclairer au mieux sur les enjeux politiques, sociaux et culturels. 
  • Essayer de développer de réelles qualités de jugement en étant toujours en apprentissage pour matérialiser des opinions avec une grande tolérance dans la conversation pour l’enrichir, l’approfondir.
  • Sur cette base, essayer de dégager des enseignements et des points d’appui nécessaires à tous.

Publicités

« Stevenson , au delà de l’ile au trésor , un esprit d’aventure et des jeux d’enfants ? »  

au delà du réel…….l’aventure quotidienne

« Ce fut la fortune singulière de Robert Louis Stevenson (oui oui l’écrivain de l’île au trésor !!) d’avoir suscité plus qu’aucun autre écrivain aujourd’hui un corps de lecteurs habités de cette sorte de sentiments que nous réservons d’ordinaire à nos proches » (un de ces amis Henry James)

Selon Stevenson, « Qu’il pense ou qu’il crée la seule méthode de l’homme est de « clore à demi ses paupières pour se protéger de l’éblouissement et de la confusion de la réalité »…la vie est monstrueuse, infinie,illogique,abrupte et poignante; une œuvre d’art en comparaison est nette, limitée,autonome,rationnelle, fluide ……. » , telle était sa conception de l’écriture et de la fiction.

Cette écriture qui va bien au delà du simple auteur de l’île au trésor et dont le talent apparaît fortement dans ces quelques extraits que je vous livre ici tirés d’un recueil de textes rassemblés par Michel Le Bris. Selon lui, les textes de ce recueil évoquent un certain « art de vivre », un des projets insensés pour se donner quelques raisons de redresser le col….

Michel Le Bris a rassemblé ces textes, dont certains sont parus sous forme de feuilletons dans les journaux. Ils montrent toute la complexité de cet auteur et font échos pour les adultes que nous sommes aux enfants que nous fûmes…..avec un regard décalé sur les choses permettant de mieux les « vivre »…..

Je vous propose en amuse bouche quelques extraits de « jeux d’enfant »…..

« Le regret de notre enfance n’est pas entièrement justifiable : on peut se résigner à la perdre sans crainte des moqueries ouvertes; car, bien que nous soyons réticents devant le changement, nous avons conscience des nombreux avantages de notre nouvel état. Ce que nous perdons en générosité spontanée, nous le gagnons en nous mettant à observer généreusement autrui; et l’aptitude à apprécier Shakespeare peut compenser la perte d’une disposition à jouer aux soldats de plomb. [..]

Pourtant un changement considérable est survenu; [..]

Pour l’adulte, partout dans le monde, un gigot froid est du gigot froid; [..]

Mais, pour l’enfant, il est toujours possible de tisser un enchantement à partir de la nourriture qu’il lui est offerte, et s’il a lu par hasard l’histoire d’un mets dans un livre de contes, ce sera pour lui la manne céleste pendant une semaine….[..]

en devenant adultes , un autre changement se produit dans la sphère de l’intellect, par lequel toutes choses sont transformées et vues à travers des théories et des associations comme à travers des verres colorés. Jour après jour, nous constituons pour nous mêmes, à partir de l’histoire, des bavardages, des spéculations économiques et de dieu sait quoi, un milieu dans lequel nous évoluons et au travers duquel nous nous regardons autour de nous. Nous étudions les vitrines des magasins avec d’autres yeux que ceux de notre enfance, jamais pour nous émerveiller, rarement pour les admirer, mais pour construire et modifier nos petites théories absurdes de la vie. [..]

Une fois, alors que je gémissais de douleur, un jeune garçon pénétra dans la pièce et me demanda négligemment si j’avais vu son arc et ses flèches. Il ne tint aucun compte de mes plaintes, qu’il prenait pour comme tant d’autres choses, pour un exemple de la conduite inexplicable des adultes, et, en petit d’homme avisé, il n’allait pas perdre son temps à s’étonner du phénomène. Ces adultes, qui se soucient si peu de plaisirs raisonnables, et qui sont mêmes les ennemis des plaisirs raisonnables pour les autres, il les avait acceptés sans comprendre ni se plaindre, comme nous autres, adultes, acceptons l’ordre de l’univers. [..]

Les enfants vont jusqu’à renoncer à ce que nous appelons les réalités et préfèrent l’ombre à la substance..[..]

Sans aucun doute, ils [les enfants] habitent une époque mythique et ne sont pas contemporains de leurs parents. [..] Y eut-il jamais des divinités aussi impensables que les parents? .

Peut-il ou non raisonnablement espérer être naufragé sur une île déserte, ou rapetisser au point de vivre d’égal à égal avec ses soldats de plomb et de partir en croisière sur sa petite goélette ….? [..]

Epargnez les encore un peu, ô parents consciencieux! Laisser les sommeiller encore parmi leurs jouets! Car qui sait quelle existence rude et guerrière leur est réservée à l’avenir…..

Pour lire l’intégralité et en savoir plus sur le livre aux éditions Phébus (1994)

http://www.libella.fr/phebus/index.php?post/2008/03/05/LEsprit-daventure-par-Robert-Louis-STEVENSON

Pour en savoir un peu plus sur l’auteur

Superbe site (bon d’accord en Anglais) de la ville d’Edimburg , qui avait consacré une superbe expo au bonhomme, que nous avons visitée lors d’une escapade en Ecosse , terre propice , s’il en est, à « l’aventure ».

http://www.robert-louis-stevenson.org/rls-club

Ok, en voici deux en Français très bien aussi ….

http://mletourneux.free.fr/auteurs/angleterre/stevenson/stevenson.htm

http://www.larevuedesressources.org/rubrique.php3?id_rubrique=7

et quelques liens inattendus avec la France……

http://robert-louis-stevenson-le-chant-du-lendemain.over-blog.com/

http://www.gr70-stevenson.com/

Aimez lakmé pour une minute de paix et volez au dessus de flots !!

Les Français ne doivent-ils pas réinventer « l’honnête homme » du 17ième siècle ?

Savoir sublimer le quotidien même le plus ingrat !!

L’honnête homme inventé ici chez nous au 17ième siècle est censé d’après son éthique faire preuve de raison, d’esprit de finesse, d’équilibre et se doit de garder le sens de la mesure.

Il est constamment à la recherche plutôt du juste milieu et non d’un centre sans personnalité (toujours sujet à polémiques : est-il à gauche ou à droite ?, à quel moment va-t-il tomber ?, est-ce lui qui tourne ou le vent selon les propos célèbres d’Edgar Faure ?)

Or depuis quelques temps, plus personne n’ose essayer d’adopter une réelle approche d’« honnête homme » et je m’empresse de le rajouter avant d’être accusé de manquer à tous mes devoirs, de femmes pour décrypter les choses, transmettre des idées et construire un lien fort  .

Comme si le 21ième siècle tardait à montrer un quelconque positivisme mesuré de bon aloi et une compréhension intergénérationnelle qui forme une communauté de destin.

Cela montre également que le passage de relais entre les générations ayant vécu les affres du 20ième siècle et ceux qui ne les ont pas vécus ne se fait pas. Les dernières élections ont montré que la transition avance malgré tout……mais il m’apparaît nécessaire de garder ce regard d' »honnête homme » pour faire évoluer les choses sans créer des fossés entre les citoyens.

Bref, développer des qualités d »honnête homme » me paraît être la posture la plus adaptée pour pouvoir faire avancer notre monde !!

TATI (1908-1982): quelques clés pour développer son regard et sa gentillesse

"Illuminez de gentilesse le quotidien"

J’ai réécouté ces derniers jours un entretien réalisé en 1977, c’est-à-dire il y a une éternité (au siècle dernier !!!) entre le regretté Claude Jean Philippe (le cinéma de minuit) et Jacques Tati,.

Rien que le rythme de cet entretien (proche de celui de ses films) à l’heure de you tube et de ses vidéos en 4 minutes chrono (on en vient presque à regretter les clips des années 80 !!!) vous incite fortement à vous installer au coin du feu et à écouter.

De cet entretien , riche en leçons de vie, j’ai retenu quelques pistes d’idées utiles à partager et qui ont des résonances fortes avec les défauts de notre époque :

  • Tati indique qu’il n’aime pas les gens qui disent en permanence « j’aime les jeunes » :

Pour lui, ce que doivent faire les « adultes » (qui de toute façon doivent garder leur âme d’enfant !!!) :    engager avec les jeunes une conversation, leur permettre de faire des erreurs (« il faut faire des mauvais courts métrages !!! ») et leur donner des occasions de confrontation au public.

Il se plaint d’ailleurs que le play back ait tué la performance en public dans la chanson à son époque. Le public est pour lui indispensable à l’élaboration d’une œuvre personnelle et artistique. « On ne peut pas faire de mime en playback » dit-il !!!

  • Tati évoque également les premiers de la classe (qu’il ne porte pas en grande estime), à qui il conseille modestement d’observer les autres. Cela leur évitera , sans aucun doute, d’afficher leur importance et de fonctionner en circuit fermé, autisme qui peut d’ailleurs leur être fatal, même si c’est une source de gags inépuisables pour Tati

Il en reprend d’ailleurs souvent les bavardages dans ces films pour mieux en illustrer leur vacuité. A découvrir dans l’entretien l’anecdote que Tati choisit pour illustrer ce point.

  • Tati parle de sa façon d’être qui lui permet comme  un observateur qui ne juge pas mais qui montre grâce à :

-l’image, les déplacements d’acteurs devant la caméra (et non l’inverse),

-au son qui reprend les effets perçus par les gens qui regardent la scène (bruit de l’eau, des voitures, de quelques mots prononcés…).

Son grand amusement est d’ailleurs de se glisser dans une salle de cinéma pour voir ses films avec des spectateurs réels. (« je paye ma place précise-t-il !! »)

Tous ces éléments lui permettent d’installer les gags dans le quotidien de manière intemporelle.

  • Tati parle plusieurs fois de gentillesse et de l’exquise simplicité et bonheur que peux procurer un simple garçon de café en vous amenant son café avec gentillesse. Pour lui, ce qui est important c’est que les gens s’impliquent avec gentillesse et bienveillance dans ce qu’ils font.

Lorsque l’on ressort de cet entretien, où Tati s’excuse plusieurs fois d’un mot de trop vis-à-vis de son interlocuteur, on se dit que cet homme lunaire percevait la réalité beaucoup plus que tout autre.

  • Il pointe avec une grande humilité ce qui est essentiel à partager humainement au cours du temps qui passe avec les autres.
  • Il nous invite à profiter du théâtre que l’on a devant les yeux, décidément plus accessible que l’on ne croit.  
  • Vous trouverez j’en suis sûr un grand plaisir à prendre le temps de découvrir cette philosophie de Jacques Tati et à mesurer l’intérêt d’un vrai échange entre personnes qui s’estiment.  Cela apporte une profondeur de ton qui reste très précieuse et qui n’a pas pris une ride !  De quoi être à même de propager ce type de bonheur là….

Dans la série Les grandes heures de Radio France, découvrez Jacques Tati, un comique de vocation.  Pour en savoir plus en bas de la page de ce lien  : thttp://sites.radiofrance.fr/franceinter/ev/fiche.php?ev_id=785

Les gaulois seraient-ils devenus paranos ?

Notre pays donne parfois le sentiment que le monde nous assiège et que nous résistons vaillamment à l’envahisseur…. 

Dans tous les domaines, les habitants de ce beau pays (des gaulois comme il se doit dans l’historiographie officielle !!) sont bien décidés à utiliser sur le champ de bataille toutes les armes y compris le « bouclier » http://jeanmichel.rouand.free.fr/chateaux/armes/bouclier.htm

Le mot fait effectivement en ce moment florès. Il est dans toute les bouches et chanté sur tous les tons… Il est utilisé certes à tout bout de champ de bataille mais aussi électoral.

Lire la suite

Quel est le bon nombre de régions? Voici ce qu’en disait un ci-devant il y a plus de 20 ans….

republique1Nous revoilà replonger au temps des Montagnards, des Girondins, des Jacobins et autres joyeux drilles de la Révolution………

L’air du Paris contre la Province, des Nobles contre le Tiers état, des Hobereaux contre les Marquis, des Villageois contre les Métropolitains ou les ennemis de l’extérieur ou de l’intérieur d’ailleurs, et en invité surprise les Régions contre Paris ou Bruxelles…..

Nous revoilà magnant de nouveau les ciseaux et remettant en marche la Guillotine pour étêter sérieusement nos belles Régions de France …..(comme disent les pubs !!)… Tremblez Présidents de Régions, votre tête se joue d’un revers de Paume     ( Jeu bien connu des amateurs !!)  et votre fief sera balayé , avant que vous ayez eu le temps de dire OUF …….

000046

Cette révolution dans un verre d’eau porteuse paraît-il d’économies (que pour le moment personne n’a vu !! ) allume encore un peu plus le torchon , qui brûlait déjà entre nos élites et les fameux Provinciaux , méprisés comme chacun sait par nos amis de la Capitale…….

jasquettelivrebonduelle008

Un ci-devant, dénommé Bruno Bonduelle, avait, précisément en 1994, pris sa plus belle plume pour crier à nos amis de Paris que « 43 millions de provinciaux en avaient justement assez d’être traités de provinciaux »  (livre édité chez Albin Michel)……ils méritaient un meilleur aménagement du territoire , revalorisant tout à la fois proximité, ambition, services aux publics, efficacité…..et équité nationale.

Plus fort, il pronostiquait déjà que les incohérences de la décentralisation (réouverte en 1982 par Gaston Deferre reprenant le flambeau , que dis-je, le brûlot, laissé flambant, suite au référendum perdu en 1969 par le Général lui même  !!) , son coût et sa complexité de fonctionnement ne seraient plus supportables dés 2015……

Selon lui, « l’Etat intelligent, trop intelligent sans doute, s’est ingénié depuis 30 ans (soit au moment où il écrit ses mots depuis 1964….) à trouver mille et une formules compliquées d’association, de compensation, de dotation, de subvention (pour favoriser les rapprochements), mais faible et pusillanime, il les a proposées à la carte et facultatives, laissant se développer les rivalités personnelles, les conflits politiques, les intérêts sectoriels. La France de 2015 (soit 20 ans après la parution du livre en question!!) ne supportera plus ces gaspillages d’argent, ce gâchis de temps »…..voilà on y est…..

Une belle prémonition que tout citoyen peut lui même expérimenter régulièrement dans tous les domaines de l’action de proximité ou non d’ailleurs ….Les acteurs de terrain de ces mêmes institutions mettant d’ailleurs souvent et dans leur grande majorité beaucoup de bonne volonté pour vous aider à vous y retrouver…..tout en vous expliquant souvent, comment ils doivent eux mêmes se battre en interne pour remettre un peu de logique et d’humanité et réussir à aider le citoyen perdu… Lire la suite

Un Lamy qui nous veut du bien…pour y voir plus clair sur l’Europe

Ici on s’exprime clair et précis sur tous les sujets qu’il nous faut gaillardement revisiter…………..

Image1

Étonnant non , en mai c ‘est la journée de l’Europe…..qui en parle vraiment ? ….il est clair que l’humeur râleur des électeurs mais surtout  l’absence criante d’explications claires et lucides à nos Euro concitoyens les données du sujet ….ce qu’a été, ce qu’est et ce que pourrait être l’Europe expliquent ce silence

L’Europe viendrait , pourtant, d’un nom grec composé, signifiant à la fois « large (eurus) » et « œil (ops) »….Le moins que l’on puisse dire en ce moment d’élection au parlement Européen dans les pays de l’Union est que les observateurs ouvrent rarement les yeux ou alors jettent carrément de la poudre dedans…..Certains voudraient d’ailleurs faire comme Zeus , qui enleva la fille d’un roi de Phénicie « Europe » et la transforma pour ce faire en « taureau blanc » avec des cornes en forme de croissant de lune et un disque d’argent dans son front…….

Les yeux grands ouverts, Mr Lamy les a assurément….et il nous fait partager ce qu’il a vu dans son livre « Quand la France s’éveillera » édition Odile Jacob (On ne dira jamais assez combien cette collection  donne la parole à des personnes clés sur des sujets majeurs).

Pascal Lamy

C’est peu de dire que depuis sa création, notre communauté s’est toujours construite sous forme de crises successives, même si l’esprit, jusque-là, fut de réconcilier des peuples, qui avaient une fâcheuse tendance dans le passé (et souvent encore aujourd’hui) à se monter les uns contre les autres ……. « Drapeau Blanc » semble indiquer Pascal Lamy,  commissaire Européen au moment des livres blancs fondateurs (1999-2004) , ami de Jacques Delors (qui a présidé la Commission européenne entre 1 985 et 1 995) et qui a été ensuite directeur de l’OMC, organisation qu’il vient de quitter à l’issue de son deuxième Mandat…..

Certains trouveront que ce livre est celui d’un acteur du « désastre Européen » évoqué par tous ceux qui prêchent le « pire » sans évoquer le « meilleur », qui déforment souvent la réalité pour œuvrer dans leurs propres intérêts, partisans, remplis d’arrières pensées. Sans parler de ceux qui utilisent l’Europe comme le paravent de leurs propres faiblesses……Face à tout cela, Mr Lamy nous ouvre les yeux sur des faits et des pratiques, essaye de nous faire découvrir ce qu’est l’Europe vraiment et ce qu’elle n’est pas …..Il n’est ni angélique, ni Eurocrate et n’a pas non plus oublié son pays natal en l’occurrence la France ….Il nous parle également de l’avenir, le plus grand absent des débats politiques actuels……

Parcourant le monde de par ses fonctions,  il est toujours étonné lorsqu’il revient en France de constater que les députés continuent de se voiler la face sur les changements en cours dans le monde et sur la réalité de l’Europe d’aujourd’hui….. Il est d’ailleurs dommage que ce soit les Russes , avec le coup de force en cours vis-à-vis de l’Ukraine,  qui illustrent en contrepoint, ce que le défaut d’Europe génère, ne serait-ce que sur un sujet comme l’énergie….

Lire la suite